Comment devenir développeur en autodidacte

Apprendre à programmer par soi-même

Aujourd’hui vous vous êtes réveillé et là, c’est l’illumination : vous voulez devenir développeur. D’accord, avoir des rêves et prendre des résolutions c’est bien, mais comment du jour au lendemain est-ce que vous pourriez devenir développeur en autodidacte ?

Sachez que même sans formation issue d’un parcours informatique/de développeur, vous pourrez réussir. En effet, la programmation c’est comme tout : avec un minimum d’acharnement et d’assiduité, vous pourrez apprendre par vous-même et monter en expérience.

Afin d’appuyer mes propos sur la possibilité d’apprendre par soi-même efficacement, je vais vous parler ici d’une partie de mon parcours (certains me connaissent sous le pseudo “DjezusKryst”).

La formation typique d’un développeur

Ma passion pour le développement vit le jour au collège. À cette époque-là, internet n’était pas encore aussi développé qu’aujourd’hui et les ressources étaient moins accessibles. Le site de référence de l’époque était le “Site du Zéro” symbolisé par un âne (aujourd’hui devenu OpenClassroom). C’est grâce à celui-ci que j’ai commencé, aussi jeune, à développer en C puis en C++.

Au fur et à mesure que je m’imprégnais des différents cours disponibles sur ce genre de sites, je commençais enfin à comprendre de mieux en mieux les rudiments de tels langages.

Arrivé quelques années plus tard au lycée, je me suis orienté vers un BAC STI2D spécialité SIN. Autrement dit, un BAC technologique plutôt orienté électronique que développement, mais malgré cela, mes bases acquises en C m’étaient d’une grande utilité puisque nous apprenions à développer sur des micro-contrôleurs “Arduino” disposant d’une syntaxe de programmation assez similaire. À ce même moment de ma formation, je commençais à m’intéresser par curiosité à l’HTML et au CSS afin de créer des sites vitrines relativement banals et ce, par moi-même à côté de mes études.

Et justement, ces mêmes bases que j’avais acquises par avance m’auront encore une fois étés utiles pour mon entrée en BTS SIO, spécialité SLAM (développement web et logiciel). Comme je disposais déjà de toutes les bases nécessaires pour les premiers TP de ce BTS, à chaque fois j’allais plus loin que les consignes qui étaient données. En dehors des bonnes notes que cela a pu me procurer, cela me permettait encore une fois d’avoir une longueur d’avance sur les autres, mais aussi de disposer d’une avance sur les cours suivants.

En effet, dans cette filière si vous voulez être meilleur que les autres, il faut forcément développer et expérimenter de nouvelles choses par vous-même et ne pas vous contenter de ce que l’on vous apprend en cours.

Ainsi, chaque soir durant ce BTS SIO, j’apprenais de nouveaux cours via différents sites proposant des tutoriels. Et ce, pour plusieurs langages.

Cette époque fut la plus importante à mes yeux dans ma formation en tant que développeur. Après avoir terminé ce BTS (major de spécialité) j’ai continué sur une licence CDI et un master architecte web – expert digital, mais ces deux derniers diplômes ne m’ont pas à eux deux appris plus que mon époque d’apprentissage en autodidacte à côté de mon BTS.

Et là, vous allez vous dire “c’est un article sur comment devenir autodidacte dans le secteur du développement et il a plein de diplômes”. Oui, mais justement. Mon point est que la majorité de mon expérience, je la dois à mon apprentissage personnel et pas à mes derniers diplômes qui ne sont que des supports pour mon C.V. ; mes vraies compétences sont notables grâces aux divers projets qui ont vu le jour durant ma période d’autodidacte.

Ce site sur lequel vous lisez cet article, en fait d’ailleurs parti. Il s’agissait de base d’une simple expérimentation du CMS WordPress, rien de très sérieux initialement. Et pourtant, années après années, j’ai continué d’expérimenter ce CMS et d’évoluer celui-ci jusqu’à ce qu’il devienne ce qu’il est aujourd’hui : le fruit de mes efforts prolongés (et accessoirement l’un des seuls MOOC proposant des cours de hacking français et gratuitement).

Comment devenir développeur autodidacte

Désormais, assez de blabla, passons directement au vif du sujet. Vous souhaitez vous lancer dans la programmation, mais vous ne savez pas par où commencer ? Voici un résumé simple en quelques paragraphes.

Premièrement, vous devez vous libérer plusieurs heures par jour. Le développement, ce n’est pas tout à fait comme le vélo ! Il faut apprendre continuellement et ne pas s’arrêter durant de longues périodes au risque d’oublier comment “parler la langue”.

Deuxièmement, commencez par les langages les plus communs :

  • Pour du logiciel, si vous avez une âme de mathématicien et que vous aimez les algorithmes, vous pouvez commencer par du Python qui est relativement abordable. Si vous êtes courageux, tentez comme moi d’apprendre le C. Cela vous apprendra beaucoup sur les bases de la programmation et sur votre machine.
  • Toujours pour du logiciel mais plus simple, vous pouvez vous tourner vers du C# qui est le langage phare de Microsoft et qui permet de créer des interfaces très simplement.
  • Pour du web cette fois-ci voici dans l’ordre les langages à apprendre : HTML > CSS > JavaScript > PHP > SQL (il s’agit de l’ordre logique).

Enfin, lorsque vous savez vers quel langage vous tourner pour débuter votre apprentissage, profitez de l’ensemble des MOOC tel que le nôtre proposant des cours simples et certifiants.

Et voilà, vous êtes désormais paré(e)s à apprendre un des langages de votre choix et à apprendre par vous-même ! Si vous le souhaitez, vous pouvez également acquérir un livre traitant du même sujet, mais de manière bien plus complète (plus de 300 pages) dont voici le lien :

Manuel de l’autodidacte en informatique

Voir aussi :

octobre 25, 2020

Poster un commentaire

Please Login to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'abonner  
Me notifier de
Culte du code | 2015-2020  (Vecteurs par Freepik, Parallax par fullvector)