• Votre panier est vide.

  • COMPTE

Masques de sous-réseau et notation CIDR

Fonctionnement des masques de sous-réseau et des notations CIDR

Les masques de sous-réseau permettent de définir le nombre de plages d’adresses IP et donc par ce biais, créer plusieurs sous-réseaux d’adresses IP. Une autre notation s’appelant « Notation CIDR »  permet quant-à elle d’afficher le nombre de bits à 1 du masque en affichant juste avant un « / ».

Il est maintenant temps de voir la relation qui lie ces plages aux masques. Voici un tableau récapitulatif des classes avec leur masque de sous-réseau par défaut ainsi que leurs notations en CIDR :

Classe Bits de départs Début  Fin Masque sous-réseau CIDR
Classe A 0 0.0.0.0 127.255.255.255 255.0.0.0 /8
Classe B 10 128.0.0.0 191.255.255.255 255.255.0.0 /16
Classe C 110 192.0.0.0 223.255.255.255 255.255.255.0 /24
Classe D 1110 224.0.0.0 239.255.255.255 255.255.255.255 /24
Classe E 1111 240.0.0.0 255.255.255.255 ————————- 1

 

Les octets du masque ayant pour valeur 255 sont les mêmes que les octets de l’adresse IP définissant la partie réseau (Net ID). Les octets du masque valant 0 correspondent aux octets de l’adresse IP définissant la partie hôte (Host ID).

Afin de calculer une adresse de sous réseaux il faut au préalable mettre tout les octets en binaire. Voici un exemple de conversion :

Adresse IP Masque Adresse de sous réseaux
IP non convertie 192.168.1.22 255.255.255.0 192.168.1.0
Binaire 1100 0000. 1010 1000.0000 0001.0001 0110 1111 1111.1111 1111.1111 1111.0000 0000 1100 0000.1010 1000.0000 0001.0000 0000

 

Lors du calcul de l’adresse de sous-réseau avec un masque, l’opération ce fait à l’aide de l’opération logique « AND » .

C’est à dire :

  • 1 & 1 = 1
  • 1 & 0 = 0
  • 0 & 0 = 0
TOUT VOIR Ajouter une remarque
VOUS
Ajouter votre commentaire
Culte du code | 2015-2020  (Vecteurs par Freepik, Parallax par fullvector)